Acides gras essentiels. Les bonnes graisses

5 octobre, 2016

Acides gras essentiels. Les bonnes graisses

Pour la plupart des gens, le mot « graisse » a une connotation négative. De l’avis général, les graisses font non seulement grossir, mais sont également responsables de l’augmentation du risque de nombreuses maladies. Les acides gras essentiels représentent les bons gras.

Toutes les graisses ne sont pas forcément mauvaises. Parmi les bonnes, l’on retrouve les « acides gras essentiels ». De la même manière que les vitamines, ils sont vitaux et ne peuvent être fabriqués par le corps humain, et c’est pour cela qu’ils doivent être apportés par l’alimentation. Si l’on consomme le type de gras qu’il faut, en quantités et en proportions convenables, et préparé de la bonne manière, ces derniers nous maintiennent en bonne santé.

Plus de soixante-dix acides gras, provenant essentiellement de notre alimentation, interviennent dans notre métabolisme. D’un point de vue nutritionnel, on peut les classer en deux grands groupes : non essentiels, qui peuvent être synthétisés par l’organisme, et essentiels qui doivent être nécessairement apportés par l’alimentation. Leur équilibre, aussi bien quantitatif que qualitatif, doit être pris en compte puisqu’il est déterminant pour la santé.

La plupart des huiles végétales alimentaires sont riches en acides gras mono ou polyinsaturés. Elles sont donc considérées comme un ingrédient souhaitable dans le régime alimentaire, a contrario des graisses animales, comme le beurre, le gras et le saindoux, plus riches en acides gras saturés.

Toutes les huiles alimentaires riches en acides gras essentiels possèdent des propriétés communes et d’autres spécifiques, en plus de couleurs et de saveurs différentes. Généralement, ces huiles réduisent la toxicité des graisses animales (viandes, beurres, etc.) et aident à éviter la solidification de ces dernières dans les articulations et les vaisseaux sanguins. Elles contribuent donc à une bonne santé cardiovasculaire. Par ailleurs, elles favorisent la réduction des taux de lipoprotéines de très basse densité (VLDL), des triglycérides et du « mauvais cholestérol » (cholestérol LDL) dans le sang.

Voici quelques-uns des usages et des propriétés les plus communs des huiles végétales alimentaires :

  • Comme complément alimentaire, puisqu’elles apportent une grande quantité (et variété) d’acides gras essentiels, indispensables à une bonne santé et à une peau plus hydratée.
  • Comme condiment dans l’alimentation habituelle. Il est très recommandé de consommer ces huiles seules ou ajoutées à de multiples recettes. Elles sont spécialement indiquées pour les salades, les sauces, les soupes, les pâtes, le riz, les céréales ou avec du pain grillé pour remplacer le beurre ou la margarine.
  • Comme antioxydant cellulaire. Les acides gras essentiels contribuent de différentes manières à conserver une bonne santé. Ils représentent par exemple un composant important des membranes cellulaires, isolent les nerfs et protègent les tissus. C’est pourquoi ils protègent la peau contre le vieillissement prématuré et l’action des radicaux libres.
  • Pour le soin de la peau : celle du visage, du corps et des mains. Ils aident à hydrater la peau et à en prendre soin.