Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Ansiedad por comer

En quoi le fait d'être confiné et anxieux a-t-il affecté notre poids ?

Publié: 22 juin, 2020 - Mise à jour: 16 décembre, 2020 | 5'

Le confinement, l'anxiété et le contrôle du poids forment un triangle difficile à rompre. Tout au long des plus de 50 jours que nous avons passés sans bouger de chez nous à cause de la crise sanitaire provoquée par la pandémie, beaucoup de personnes ont vécu des épisodes de stress et d'anxiété et, pour les soulager, ont mangé plus et pire.

Nous avons recouru à des aliments très caloriques et très appétissants qui rassasient momentanément notre anxiété, mais génèrent ensuite un sentiment de culpabilité et de tristesse.

De fait, une étude menée par des psychologues de l'Université Complutense de Madrid, soutenue par l'Agence Publique de Recherche espagnole, a révélé que pendant le confinement, au moins un Espagnol sur cinq a présenté des troubles anxieux (19,6 %). Ces signes sont plus fréquents chez les femmes (26,85%) que chez les hommes (13,2%) et, curieusement, plus fréquents chez les jeunes que chez les adultes d'âge moyen ou plus âgés.

Qu'est-ce que l'anxiété et quels sont ses symptômes ?

Beaucoup d'entre nous ont connu à un moment donné des épisodes d'anxiété, même sans en être pleinement conscients. L'anxiété est essentiellement un mécanisme de défense. Lorsque nous nous sentons menacés, notre corps réagit pour se protéger et faire face à ces menaces. Le problème survient lorsque l'anxiété devient pathologique et interfère dans notre quotidien.

Les symptômes de l'anxiété

Sa manifestation la plus courante est un sentiment de détresse qui peut être léger ou modéré, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration, la transpiration ou un sentiment de faiblesse. Ces manifestations peuvent se produire dans ce que l'on appelle une crise d'anxiété et c'est alors que les symptômes sont beaucoup plus prononcés.

La crise d'angoisse

Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence d'un trouble anxieux :

  • Palpitations ou tachycardie (Pouls plus rapide).
  • Sensation de suffocation.
  • Une tension dans la poitrine.
  • La peur ou la panique, qui peuvent vous faire penser que vous pourriez mourir.
  • Transpiration ou frissons.
  • Tremblements
  • Nausées ou troubles abdominaux
  • Vertiges ou même évanouissements
  • Déréalisation
  • Sensation d'engourdissement ou fourmillements.

Les causes du trouble anxieux

 

L'anxiété peut être causée par des problèmes physiques tels que l'abus d'alcool ou d'autres drogues ou l'hyperthyroïdie, mais elle est le plus souvent d'origine psychologique. Une situation de confinement et d'isolement social comme celle que nous vivons actuellement peut provoquer de l'anxiété.

Qu'est-ce que l'anxiété alimentaire ?

"Je suis incapable de suivre un régime parce que cela me rend anxieux." C'est l'une des déclarations les plus courantes des endocrinologues, diététiciens et nutritionnistes. On va du canapé au placard, du placard au frigo, un peu de chocolat, un peu de fromage par-ci, un peu de charcuterie par-là, du coup, on a tendance à grignoter, et ne pas savoir s’arrêter.

Lorsque nous parlons d'anxiété alimentaire, nous faisons référence à un état émotionnel dans lequel nous "avons besoin de manger" sans avoir faim. Ce besoin, qui apparaît souvent de manière impulsive et incontrôlée, nous conduit vers un cercle vicieux. D'abord, on mange pour calmer l'anxiété. Ensuite, on se sent coupable d'avoir mangé. Et, en bref, nous avons plus d'anxiété qu'au début. Et le cercle recommence.

Ansiedad comida

Avez-vous pris du poids durant le confinement ?

Le fait de rester enfermés dans la maison, l'ennui, l'anxiété... expliquent pourquoi, dans bien des cas, nous avons pris du poids pendant la période de confinement.

Selon les données fournies par le Ministère de l'Agriculture, les premiers jours nous avons commencé à acheter principalement des produits frais mais nous avons aussi commencé à consommer plus d'alcool, des snacks malsains et des farines raffinées pour la préparation de gâteaux et tartes.

Conseils pour l'opération "Objectif Bikini" post-confinement

L'été approche et, bien que nous ne sachions pas encore si nous pourrons profiter de la plage et des piscines comme chaque année, ce qui est sûr, c'est qu'il est temps de s'habiller plus légèrement.

Cette année, Face à une "opération bikini" qui se présente de manière assez particulière, les experts recommandent une bonne planification de nos repas et de faire de l'exercice pour lutter contre l'excès de poids ou les "kilos superflus" que nous voulons perdre avant que la chaleur ne s'installe.

L'Institut de la Fondation Jiménez Díaz contre l'obésité nous recommande.

  • Organiser vos repas. Préparez un menu hebdomadaire contenant des protéines et des légumes au déjeuner et au dîner et modérez la consommation de graisses et de glucides malsains.
  • Planifiez vos achats. Faites une liste d'aliments sains et respectez-la. Si vous n'achetez pas d'aliments inutiles, vous ne les mangerez pas.
  • Attention au grignotage. Occupez-vous pour éviter de manger entre les repas. Si vous ressentez toujours le besoin de manger, réfléchissez-y un moment et, si vous voyez que vous ne pouvez pas résister, optez pour des en-cas sains et des aliments contenant des fibres qui vous aideront à être rassasié.

De plus, l'exercice physique est essentiel. Un adulte qui ne fait pratiquement pas d'exercice physique n'aura pas besoin de consommer plus de 1 300 à 1 700 calories par jour.

Les bonnes astuces pour ne pas craquer !

Il existe plusieurs techniques psychologiques, faciles à apprendre, qui peuvent nous aider à contrôler cette anxiété qui nous fait grignoter :

  • Distraction : parler avec quelqu'un, chanter, jouer... La distraction est une technique bien connue qui peut vous aider à vous distraire de ce qui vous cause des angoisses.
  • Contrôle de la respiration : la respiration diaphragmatique, utilisée dans des pratiques telles que le yoga ou le mindulness, nous aide à nous détendre et donc à contrôler l'anxiété.
  • La relaxation : il existe différentes pratiques de relaxation que vous pouvez faire par vous-même, à la maison. Choisissez pour cela un endroit calme, tranquille et avec une température agréable.
  • Les autoformations : sont des phrases ou des messages que vous vous adressez à vous-même pour surmonter des situations difficiles. La technique est simple : notez les phrases qui peuvent vous aider et lisez-les ou mémorisez-les lorsque vous remarquez les premiers symptômes de détresse.
  • Recherchez d'autres types de récompenses. La nourriture ne doit pas être la seule récompense. Une promenade, un massage, un simple bavardage avec des amis ou votre famille peuvent également vous aider.
  • Souciez-vous de la qualité de votre repos. Le manque de sommeil nous rend irascibles et fatigués et déclenche le risque d'épisodes d'anxiété.
  • Pratiquer une activité physique. Le sport augmente le taux de dopamine, tout comme la nourriture, ce qui contribuera à contrôler l'anxiété.
  • Suivez un régime alimentaire équilibré. Maintenez une routine adéquate, prenez le temps de manger, mangez lentement, mâchez bien vos aliments et choisissez toujours des aliments qui vous apportent des nutriments de qualité. Dans les situations extraordinaires ou stressantes, vous pouvez compléter votre alimentation en prenant des compléments alimentaires qui vous aideront à vous assurer une alimentation équilibrée.
  • Consultez un professionnel. Si, malgré tout cela, l'anxiété persiste, le moment est arrivé de demander l'aide d'un spécialiste.

 



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS