Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Luz azul

La lumière bleue des écrans et ses effets sur nos yeux

Publicado: 22 juin, 2020 - Actualizado: 19 octobre, 2020 | 5'

Ces dernières années, nous utilisons tous les jours de nombreux types d'appareils électroniques, tels que les, téléviseurs, ordinateurs et dispositifs mobiles, que ce soit pour nos loisirs, notre travail ou nos études, et l'exposition prolongée aux écrans peut entraîner des changements importants au niveau des yeux, dus en grande partie à la lumière bleue.

Le fonctionnement et la structure des yeux les rendent plus sensibles aux dommages causés par les rayons lumineux, en particulier sur la rétine. Cette lumière peut avoir différentes longueurs d'onde, dont certaines ne sont pas perceptibles à l'œil humain, et qui peuvent nocives voire dangereuses en cas d'exposition prolongée, au même titre que la lumière bleue.

Composition du rayonnement solaire

La lumière du soleil est composée de différentes ondes lumineuses qui ont une longueur caractéristique qui se mesure en nanomètres (nm). Les longueurs d'onde de la lumière optique comprennent l'ultraviolet (100-400 nm), la lumière visible (400-760 nm) et l'infrarouge (au-dessus de 760 nm).

L'exposition à la lumière naturelle est cruciale pour la plupart de nos processus biologiques comme par exemple la production de la vitamine D pour la peau, notre vision et pour avoir un bon rythme circadien. Le rythme circadien qui régule le rythme veille-sommeil est l'un des plus importants.

Coup d'œil sur la lumière et la vision

La perception visuelle est un phénomène très complexe, qui commence lorsque le rayonnement électromagnétique de la lumière du soleil atteint la rétine. Là, il est converti en "sensation" par les photorécepteurs et est transféré au cerveau où il est "décodé" en images.

Le système optique de l'œil se compose du "cristallin" cornéen, de la pupille (qui régule l'entrée de la lumière) et des "liquides" d'humeur aqueuse et vitreuse, qui ont la capacité de réfracter et de concentrer les rayons lumineux sur la rétine.

La rétine contient des photorécepteurs, qui captent la lumière et sont de deux types : cônes, bâtonnets, capables de convertir les signaux lumineux en signaux électriques générés par les cellules ganglionnaires, et qui jouent un rôle important dans le processus sommeil-éveil provoqué par la lumière bleue. Les bâtonnets contiennent une protéine, la rhodopsine, qui contient du rétinal (dérivé de la vitamine A), et sont le support de la vision de nuit. Les cônes contiennent des pigments importants tels que la Lutéine et la Zéaxanthine, et jouent un rôle dans la vision des couleurs, des formes et de l'acuité visuelle.

Les principaux facteurs qui déterminent si un rayonnement environnemental endommagera l'œil humain sont : l'intensité de la lumière, l'âge, la longueur d'onde émise et reçue par les tissus oculaires déterminent les dégâts ophtalmiques dus aux rayons UV.

Luz azul ojos

La lumière bleue, qu'est-ce que c'est ?

La lumière qui est absorbée par la rétine varie de 420 à 560 nm, les longueurs inférieures à 300 nm et les longueurs d'onde comprises entre 415 et 500 nm étant les plus nocives. La lumière bleue se situe dans le spectre de la lumière visible allant de 415 à 500 nm, et peut générer divers effets néfastes sur la vision.

Les réactions chimiques qui sont générées lorsque le faisceau lumineux est réfléchi sur la rétine, font que les cônes et les bâtonnets produisent un " signal lisible " au cerveau (réactions d'oxydation). Lorsque la longueur d'onde est dépassée, en plus du temps d'exposition, elle peut causer des dommages oxydatifs, car la capacité antioxydante est dépassée.

La lumière bleue de nos écrans ?

La quantité de lumière bleue reçue par l'œil à partir des rayons du soleil est d'environ 30 %, tandis que les ampoules à incandescence émettent entre 3 et 4 %, et les LED et les appareils électroniques entre 25 et 40 %.

Bien que la lumière du soleil contienne de la lumière bleue, laquelle est importante car elle joue un rôle clé dans nos processus nerveux, le problème réside sur la durée d'exposition directe à la lumière bleue, qui est actuellement comprise entre 5 et 12 heures par jour.

Quels sont les dommages causés par la lumière bleue ?

La lumière bleue est nocive pour la santé de vos yeux et peut générer des problèmes tels que:

  • L'opacité de notre cristallin (qui est la lentille de l'œil), à savoir les cataractes, les photokératites, avec un inconfort au niveau des paupières.
  • La sécheresse.
  • Altération du cycle veille-sommeil par une surexposition nocturne à la lumière bleue ; mauvaise adaptation des "lentilles" devant la lumière.
  • Une acuité visuelle réduite comme la presbytie.
  • Dommage oxydatif de la rétine qui peut entraîner une perte de vision due à la dégénérescence maculaire.

Fatigue visuelle

La fatigue oculaire et visuelle est bien souvent le résultat d'une utilisation excessive de nos yeux, par exemple conduire sur de longues distances, mais aussi lorsque nous sommes exposés à des écrans d'appareils électroniques pendant plusieurs heures par jour.

Les signes ou symptômes de la fatigue oculaire sont généralement les suivants:

  • Des yeux qui démangent
  • Yeux larmoyants ou secs
  • Vision floue
  • Maux de tête
  • Sensibilité à la lumière
  • Difficulté de concentration

Yeux fatigués

La presbytie est ce qu'on appelle la fatigue oculaire, qui est causée par un processus dégénératif du cristallin de l'œil, produit par le vieillissement naturel, contrairement à la fatigue visuelle, qui est causée par des facteurs externes.

Comment protéger vos yeux de la lumière bleue ?

Notre système de défenses antioxydantes protège nos yeux de l'action des rayonnements lumineux. Le cristallin, la pupille, les humeurs aqueuse et vitreuse, et la rétine contiennent divers antioxydants naturels, tels que les caroténoïdes : Lutéine et Zéaxanthine, vitamines C et E, minéraux tels que le zinc et le sélénium, Oméga 3 (DHA et EPA), entre autres, qui agissent en harmonie contre le stress oxydatif.

Lorsque ce système se déséquilibre, il est conseillé de prendre des suppléments, toujours dans le cadre d'un régime alimentaire équilibré, afin de rétablir l'équilibre antioxydant de notre vue.

Selon l'étude menée par le National Eye Institute (étude AREDS), à laquelle ont participé plus de 4 000 patients, afin de mieux connaitre les facteurs de risque liés à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et pour évaluer les effets de la vitamine C, vitamine E, Lutéine, Zeaxanthine, Omega 3 et zinc sur la progression de cette maladie oculaire.

Les résultats de l'étude AREDS ont montré que des niveaux élevés d'antioxydants, Lutéine, Zéaxanthine, Oméga 3 et zinc réduisaient de manière significative le risque de DMLA avancée et la perte de vision qui y est associée.



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS