Marnys. Los beneficios de caminar, todo un Arte

La marche, tout un art

5 octobre, 2016

La marche, tout un art.

On a tellement parlé des bienfaits de la marche, que beaucoup d’entre nous ne réalisent pas vraiment tout ce qu’elle peut nous apporter. Car faire de la marche représente bien plus que marcher.

Henry D. Thoreau, naturaliste et essayiste né en 1817, nous a légué un essai traitant des bienfaits de la marche qui est, selon lui, tout un art. « Docilement, à la nuit venue, les hommes rentrent seulement du champ ou de la rue proches, que hantent leurs échos domestiques, et leur vie languit à respirer et respirer encore sa propre haleine ; leurs ombres matin et soir atteignent plus loin que leurs pas journaliers. De loin devrions-nous rentrer, d’aventures et périls et découvertes chaque jour, riches d’une expérience et d’un caractère neufs. »

La proposition de Thoreau nous introduit dans une nouvelle dimension. Elle nous plonge dans des expériences et des histoires qui nous emmènent bien plus loin que là où nos pieds nous portent. En tant qu’exercice quotidien, marcher a de nombreux avantages et bienfaits. Il nous aide à nous sentir bien.

Mais la question n’est pas seulement de faire des pas et d’aller d’un endroit à un autre. Marcher requiert une prédisposition à profiter du bien-être produit par la marche. Elle n’a rien de spectaculaire ni de compliquée. C’est un exercice simple qui favorise la circulation sanguine et oxygène l’organisme. Par ailleurs, il peut être réalisé n’importe où, à n’importe quelle heure et n’exige pas de condition physique hors normes.

Marcher exige un certain niveau de constance et de dévouement. Marcher autour de 5 kilomètres en 1 heure, à un rythme cadencé coordonnant bras et jambes, 3 à 4 fois par semaine, apporte du bien-être et prédispose à réserver du temps pour soi. À notre époque, le rythme effréné ne laisse plus de place pour soi, et la marche programmée permet de se libérer du stress quotidien et fait que l’on se sente mieux avec soi-même, ce qui améliore le bien-être bio-psycho-social.

C’est là que réside tout l’art de la marche ; dans le fait de savoir que l’on peut se réserver du temps pour soi, se libérer des tensions, sentir notre corps à chaque pas, se sentir plus agile pas à pas, sentir chaque muscle se détendre, savoir qu’en arrivant chez soi on pourra prendre une douche relaxante, pour conclure de cette manière un processus gratifiant par le seul fait de l’avoir commencé. Répéter l’exercice aide à atteindre une stabilité et un état de bien-être jour après jour.

Marcher aide à contrôler les niveaux de cholestérol, l’obésité et l’hypertension artérielle, et contribue à prévenir l’ostéoporose. Des chaussures confortables, de la musique... et en avant la marche, on n’a pas besoin de plus. Sentir ses propres jambes, au rythme du balancement des bras, et s’évader, car marcher augmente la sensation de bien-être et réduit le stress et l’apathie. Ainsi, on apprend que le léger effort que l’on réalise en marchant permet de faire de la marche tout un art qui, pour peu d’argent et de par ses nombreux bienfaits, est gratifiant et améliore l’état physique et mental.

Source : Magazine Salud& Aromas