Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Le Fer, un minéral essentiel pour notre organisme

Publié: 20 décembre, 2018 - Mise à jour: 10 juillet, 2020 | 5'

Le fer est un minéral essentiel qui assure les principales fonctions de l'organisme. Le fer permet la formation de l'hémoglobine, la protéine des globules rouges qui permet le transport de l'oxygène vers les tissus.

Le fer et l'hémoglobine du sang

Cet élément est également utilisé pour reconstituer les réserves et rétablir les concentrations d'hémoglobine à des niveaux normaux, ce qui permet de prévenir et de traiter les symptômes qui apparaissent. Ses avantages sont une meilleure qualité de vie, des performances physiques, l'oxygénation des cellules, la fonction cognitive et la fonction immunitaire.

ici

Carence en fer et santé

Certains groupes de personnes sont plus susceptibles de souffrir d'une carence en fer. Par exemple, elle est fréquente pendant les menstruations chez les femmes qui saignent beaucoup ; elle est également fréquente chez les femmes enceintes (car le corps consomme plus de fer), les enfants et les adolescents.

En Espagne, selon la Société espagnole d'hématologie et d'hémothérapie (SEHH), 20 % des femmes en âge de procréer, 40 % des femmes enceintes et 15 % des adolescents souffrent d'anémie ferriprive. selon la Société espagnole d'hémothérapie (SEHH), le 20% des femmes en âge de procréer, 40% des femmes enceintes et 15% des adolescents souffrent d'anémie ferriprive. De même, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avertit que l'anémie ferriprive touche 24,8% de la population mondiale, les enfants et les femmes étant les plus touchés.

Comprende l'anémie par carence en fer

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l'anémie comme une concentration d'hémoglobine inférieure à 13 g/dl chez les hommes adultes et à 12 g/dl chez les femmes adultes non enceintes. Les facteurs qui déterminent l'anémie ferriprive sont : une alimentation inadéquate en fer, micronutriments et vitamines (vitamines B12, A, D folate) ; l'utilisation de médicaments et d'aliments qui inhibent leur absorption ; le surpoids et l'obésité ; la malnutrition ; les athlètes, en particulier les adolescents ; les pertes de sang ; la grossesse et les nouveau-nés ; les anomalies menstruelles, etc.

Quelle quantité de fer dois-je ingérer ?

Notre corps perd en moyenne de 0,5 à 1 milligramme par jour chez les hommes adultes et de 0,7 à 2 milligrammes chez les femmes en âge de procréer.

Le fer est perdu par l'excrétion cutanée, urinaire et fécale, entre autres fonctions pour lesquelles le corps utilise cet élément. Par conséquent, la quantité quotidienne recommandée est comprise entre 10 et 18 mg par jour. Les besoins de cet élément augmentent à certaines périodes de la vie : pendant la période de fertilité de la femme, la grossesse, l'allaitement (en raison des besoins accrus en fer) et pendant les périodes de croissance (adolescence).

Qu'est-ce que l'anémie ?

L'anémie la plus courante est l'anémie ferriprive, qui survient lorsque l'organisme n'a pas assez de fer. Cela entraîne une diminution de la concentration d'hémoglobine et de la capacité à transporter l'oxygène dans le sang. Les symptômes de l'anémie sont généralement les suivants : fatigue, épuisement, faiblesse, irritabilité, pâleur, manque d'appétit, nausées, diarrhée, plaies buccales et perte de cheveux.

Anémie ferriprive

L'anémie ferriprive est la carence nutritionnelle la plus courante dans le monde et reste la principale cause d'anémie chez les enfants. En plus du fer, la vitamine B12 et l'acide folique sont nécessaires à la production de globules rouges. La vitamine B12 se trouve dans la viande et les légumes verts, tandis que l'acide folique est surtout présent dans les légumes. Bien sûr, il est nécessaire d'apporter un soin particulier à l'alimentation et de consommer régulièrement des aliments riches en cet élément.

Comment fournissons-nous le fer au corps ?

L'un des aliments les plus riches en fer est la viande rouge ; on le trouve également dans les poissons gras, dans les cuisses et les ailes des poulets et des dindes, dans certains types de fruits secs, dans les graines, dans les légumes vert foncé tels que les épinards, dans certaines céréales, dans les palourdes, huîtres, moules, poissons, dans les légumineuses (principalement les lentilles, les haricots et les pois chiches) et dans les noix huileuses telles que les amandes, noisettes et noix.

Aliments riches en fer et leur absorption

De plus et toujours dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée, l'absorption du fer est améliorée par la prise de fruits riches en vitamine C. Les fruits contiennent également du fructose, un sucre naturel facilement assimilable et qui favorise son absorption.

Comme nous l'avons vu précédemment, durant certaines périodes où le taux de fer baisse, un régime alimentaire riche en fer peut ne pas suffire pour maintenir un taux de fer optimal, de sorte que dans ces cas-là, un complément de fer peut être nécessaire.

Supplémentation en fer

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) propose des mesures globales de santé publique pour lutter contra la carence en fer et l'anémie dans le monde entier, notamment la consommation d'aliments riches en fer, l'amélioration des niveaux d'absorption et la supplémentation en fer pour améliorer l'état nutritionnel.

Différents compléments en fer sont disponibles sur le marché. Il s'agit notamment de ceux dans lesquels le fer est facilement absorbé par l'organisme (en particulier les formes ferreuses) et des compléments enrichis en vitamines, fruits, légumes et/ou céréales.

Comment corriger l'anémie

Pour le traitement de l'anémie ferriprive, les objectifs sont de traiter la cause sous-jacente, de corriger l'anémie et de reconstituer les réserves de fer. À cette fin, outre une alimentation équilibrée, les agents oraux sont généralement préférés en raison de leur facilité d'utilisation, de leur faible taux d'effets indésirables ou de leur efficacité. Il existe deux façons principales de les utiliser : a) pour traiter ou prévenir une carence nutritionnelle et b) pour réduire le risque de maladie carentielle et promouvoir une santé optimale.

Comment le corps humain absorbe le fer

L'absorption ne se produit que dans le duodénum et le jéjunum (intestin grêle). La plupart du fer ingéré dans les aliments est sous forme ferrique et doit être réduit à la forme ferreuse pour être absorbé par l'intestin. Les facteurs qui influencent l'absorption du fer dans l'intestin comprennent : la forme et l'état du fer dans les aliments, le pH de la lumière intestinale, la présence ou l'absence d'agents chélatants dans les aliments ("chélatant" signifie "séquestrant" et empêchant son absorption, par exemple le thé, les épinards, la pomme verte), et les niveaux de divers porteurs de fer présents dans le sang depuis l'intestin.

L'action astringente des préparations les plus utilisées jusqu'à présent, produisent généralement une irritation gastro-intestinale et des douleurs abdominales accompagnées de nausées et de vomissements, dues au fait que ce type de sel se dissout dans la lumière intestinale, permettant le contact du fer avec la muqueuse, ce qui génère des radicaux libres avec une action irritante et nocive pour le tissu. Ces symptômes peuvent entraîner l'abandon de la thérapie. C'est pourquoi différentes alternatives de compléments ont été développées, qui améliorent l'absorption, minimisant les effets indésirables dans le but de normaliser les réserves en fer.

Sources :



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS