Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Oméga-3, essentiels au développement de notre organisme

Oméga-3, essentiels au développement de notre organisme

Publicado: 6 octobre, 2016 - Actualizado: 16 avril, 2021 | 4'

Qu'est-ce que les oméga 3 ?

Les Omégas 3 apparaissent comme une évidence lorsque des chercheurs danois démontrent en 1970 le faible taux de mortalité par infarctus chez les Esquimaux du Groenland, dû au fait que leur alimentation est basée presque exclusivement sur des produits marins. De tous les oméga 3, le poisson est la source la plus riche en EPA. Le DHA est présent dans l'huile de poisson et les algues de couleur brune rougeâtre.

Actuellement, l'Organisation Mondiale de la Santé et de nombreux organismes médico-scientifiques tels que les Sociétés Européenne et Américaine de Cardiologie ont établi des recommandations pour un apport adéquat en Oméga 3 dans notre régime alimentaire, aussi bien pour la prévention que pour le traitement des maladies chroniques, en particulier les maladies cardiovasculaires. Il a été démontré que, chez les personnes sans antécédents de maladies cardiovasculaires, la consommation d'oméga 3 réduit ce risque dans un pourcentage qui peut arriver à dépasser 18% (Waitzberg, 2014).

Plus particulièrement, la croissance et le vieillissement sont les deux étapes au cours desquelles l'un des indicateurs les plus sensibles est l'état nutritionnel en oméga-3, car sa carence altère progressivement les aspects physiques, fonctionnels et cognitifs.

Un apport suffisant en acides gras essentiels chez les enfants et les adultes permet de prévenir le risque de carences et de maladies chroniques.

Omegas en el desarrollo

Le krill de l'Antarctique, une source d'oméga 3

L'une des principales sources marines d'oméga-3 est le krill, de petits crustacés abondants dans l'Arctique et l'Antarctique. L'huile de krill est obtenue à partir des espèces de krill les plus grandes de l'Antarctique, Euphausia superba.

Les Oméga-3 contenus dans l'huile de Krill sont principalement sous forme hydrosoluble (phospholipides), qui sont plus facilement assimilables dans les tissus du cerveau, du foie et des reins, par rapport aux oméga-3 présents dans l'huile de poisson. En outre, l'huile de krill contient de la choline, des vitamines (A et E) et de l’astaxanthine, qui a des propriétés antioxydantes. La consommation de krill est également reconnue pour ses effets bénéfiques sur la fonction hépatique et l'amélioration des processus liés à la mémoire.

Oméga 3 pendant la grossesse, l'allaitement et la petite enfance

Les acides gras polyinsaturés, tels que les oméga 3 et les oméga 6, jouent un rôle très important pendant la grossesse, l'allaitement et la petite enfance. Pendant ces périodes, les besoins en acides gras augmentent, car il s'agit de phases de croissance et de développement des tissus cellulaires. Par conséquent, les besoins en acides gras essentiels des femmes enceintes et du fœtus, ainsi que celui des enfants en période d'allaitement, sont très élevés.

De très nombreuses études démontrent les bienfaits d'une alimentation enrichie en oméga 3 sur le développement mental. Les enfants prématurés nourris au moyen d'une formule contenant des oméga 3 présentaient un meilleur indice de développement Bayley, lié à la capacité de langage (DHA Effects in Brain Development and Function. Lotte Lauritzen. Nutrients 2016).

Les Oméga 3 se sont avérés essentiels pour le développement et la croissance des enfants. Déjà chez le fœtus et le nouveau-né, ces nutriments sont essentiels pour le système nerveux, car ils sont concentrés (en particulier le DHA) dans les membranes des cellules rétiniennes et neuronales, étant cruciaux pour la neurotransmission et la neurogenèse.

Pendant la grossesse et l'allaitement les besoins en oméga 3 dépend entièrement de l’approvisionnement maternel. Des études ont montré que le fœtus absorbe environ 65 mg d'oméga 3 par jour au cours du dernier trimestre et que, pendant la lactation, une mère fournit à son bébé environ 80 mg d'oméga 3 par litre de lait produit. Par conséquent, les nouveau-nés dépassent l'apport fourni par la plupart des femmes enceintes et allaitantes et mettent en évidence une carence potentielle pour la mère et le bébé. Tout cela démontre l'importance d'améliorer les apports maternels en oméga-3 pendant la grossesse, l'allaitement et la petite enfance (Carughi, 2010).

Oméga 3 et oméga 6 et le développement des enfants

Quels rôles jouent les acides gras oméga 3 et 6 sur le développement des enfants ?

Selon la publication de la Commission Européenne dans le journal officiel de l'UE sur les apports nutritionnels autorisés, les acides gras oméga-6 et oméga-3 sont considérés nécessaires au développement et à la croissance normale des enfants (art.14.1.b, Allégations de santé autorisées relatives au développement et à la santé des enfants, résumé de l'AESAN, mai 2010). Les effets bénéfiques sont donc obtenus avec un apport quotidien de 1% de l'énergie totale dans le cas de l'acide linoléique (oméga-6) et de 2% de l'énergie totale dans le cas de l'acide alpha linolénique (oméga-3).

Oméga 3 et Oméga 6, essentiels dans l'alimentation des enfants.

Les acides gras essentiels Oméga 6 et Oméga 3 sont fondamentaux dans l'alimentation infantile car :

  • Ils contribuent à la croissance et au développement normaux des enfants.
  • Ils participent à la formation de la structure et de la fonctionnalité du système nerveux et visuel humain. Ces deux acides gras constituent plus de 30 % de la structure lipidique du cerveau et des cônes et bâtonnets de la rétine. Des études cliniques ont démontré qu'un déficit en oméga 3 et oméga 6 entraîne des altérations de la fonctionnalité de ces tissus chez les nourrissons et les enfants qui n'ont pas reçu un apport suffisant en oméga 3 et oméga 6.

Ils améliorent la qualité de la peau. Il a été observé que l'apport d'oméga-6 a des effets positifs sur certaines affections cutanées.



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS