Astenia primaveral. Cómo combatirla

Lutter contre l’asthénie printanière

5 octobre, 2016

Lutter contre l’asthénie printanière

L’asthénie printanière est un trouble temporaire lié au changement d’heure et à l’augmentation de la température. L’horloge biologique doit s’adapter au nouveau climat, ce qui provoque un affaiblissement.

L’asthénie printanière se caractérise par un ensemble de symptômes liés à la fatigue qui affectent un grand nombre de personnes durant le printemps. Il n’en existe aucune preuve scientifique, mais une chose est sûre, beaucoup de personnes ressentent un mal-être physique et émotionnel à cette saison, qui impacte leurs relations interpersonnelles et leur vie quotidienne.art1510-combatir-astenia-primaveral_s

Plus qu’un trouble psychopathologique, il s’agirait d’un trouble temporaire lié au changement d’heure et à l’augmentation de la température.

L’asthénie se manifeste par de la fatigue générale, de la somnolence diurne, de la démotivation, des difficultés de concentration, de l’étourdissement, de l’irritabilité, un manque d’appétit et une baisse de la libido. Toutefois, il convient de souligner que l’asthénie est une raison de consultation toute l’année et que ses symptômes sont associés à de multiples causes.

Au printemps, le corps doit s’adapter aux nouvelles conditions de luminosité et de température, auxquelles viennent s’ajouter les changements au niveau de l’humidité et de la pression atmosphérique.

Avec l’arrivée du beau temps, l’horloge biologique doit s’adapter au nouveau climat ce qui provoque un affaiblissement qui empêche la réalisation des activités habituelles.

Elle peut être due à la baisse des bêta-endorphines dans le plasma (régulateurs du système bien-être/malaise), de la présence de pollen dans l’atmosphère, ou encore de processus associés à l’état d’esprit, la perception de l’état de santé dépend des personnes. On peut se sentir affaibli à cause de la somnolence liée au changement d’heure, ou au contraire, profiter de la luminosité qui peut recharger nos batteries et nous stimuler ce qui se traduit par une augmentation de l’activité.

Notre horloge biologique est programmée par les stimuli externes perçus, et la lumière en est un élément de base. Le fait de recevoir plus de lumière naturelle a donc forcément une influence sur la santé. On sait par exemple que dans les pays où l’on a moins d’heures de lumière, la prévalence de la dépression est plus importante.

La lumière est un authentique synchronisateur de tous les cycles qui se produisent dans le corps. Des cellules spécialisées situées dans la rétine sont chargées d’envoyer des informations à une zone du cerveau qui abrite l’horloge réglant les processus qui se déroulent dans l’organisme. C’est le noyau suprachiasmatique qui se trouve dans l’hypothalamus.

Ce qui se passe avec l’arrivée du printemps et l’augmentation de la température et de la lumière ne peut pas être considéré comme une relation de cause à effet, mais plutôt comme un élément pouvant provoquer d’autres processus bio-psycho-sociaux susceptibles d’interférer avec le fonctionnement normal des personnes, et générer un malaise important chez l’individu, auquel cas il est nécessaire de consulter un spécialiste.

L’asthénie printanière, considérée comme un trouble passager, ne requiert pas de traitement spécifique. Elle exige plutôt un processus d’adaptation aux nouvelles conditions de lumière et de température qui préparent l’arrivée de l’été.

Deux semaines avant le changement, commencer un processus d’adaptation en régulant les heures de sommeil : avancer la montre de quelques minutes tous les jours jusqu’à atteindre petit à petit l’heure légale ; faire des exercices légers, ne pas essayer de prolonger le temps, mais plutôt d’ajuster l’heure du coucher et des repas ; avoir une alimentation saine et équilibrée riche en légumes, en fruits et en céréales ; profiter d’activités de loisir et du temps libre avec vos proches ; toutes ces astuces vous aideront à faire face au manque d’envie et à l’apathie provoqués par l’asthénie. Ainsi vous arriverez, sans aide, à surmonter cette période transitoire qui ne devrait pas durer plus que 15 jours.

Dans le cas contraire, il faudra consulter un spécialiste pour exclure ou détecter un éventuel processus pathologique qui pourrait être masqué par l’asthénie.

Par ailleurs, les compléments alimentaires dont les principaux ingrédients contiennent de la Maca, du guarana ou une concentration de gelée royale, guarana, ginseng sibérien, taurine, ginseng et  réglisse sont spécialement indiqués pour lutter contre cette affection.