Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Ménopause : symptômes et solutions naturelles

Publicado: 27 février, 2020 - Actualizado: 30 novembre, 2020 | 7'

La ménopause, parlons-en!

La ménopause est un processus physiologique naturel qui marque la fin de la période féconde chez la femme. En d'autres termes, la ménopause signifie l'arrêt définitif des règles. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la ménopause comme "l'arrêt permanent des menstruations dû à la perte de l'activité ovarienne". L'activité ovarienne est définie par la production d'oestrogènes, qui sont des hormones responsables de l'apparition des caractères sexuels secondaires et de la fertilité, entre autres fonctions.

Au début de la ménopause, la femme subit une baisse de la production d'œstrogènes et, avec elle, une grande variété de symptômes.

On considère généralement qu'une femme est entrée en ménopause lorsqu'elle passe douze mois sans avoir ses règles. L'âge de la ménopause peut varier considérablement d'une femme à l'autre, mais elle survient généralement vers l'âge de 50 ans.

Les symptômes de la ménopause

La ménopause est une transition biologique et naturelle du vieillissement, qui touche toutes les femmes et où elles vivent des transformations physiques et émotionnelles.

Les plus fréquentes sont :

  • Bouffées de chaleur.
  • Sueurs nocturnes.
  • Difficultés à maintenir des relations sexuelles dues à la sécheresse vaginale.
  • Difficulté à dormir.
  • Instabilité émotionnelle, irritabilité ou dépression.
  • Diminution du désir sexuel (libido).
  • Problèmes de mémoire et de concentration

A quel âge se déclenche la ménopause ?

En Espagne, la ménopause survient en moyenne vers l'âge de 51,4 ans. Elle peut cependant se déclarer à 48, ou 54 ans, parfois même beaucoup plus tôt. Selon les données de l'Institut National des Statistiques, environ 4 millions de femmes espagnoles sont actuellement dans cette phase de leur vie.

Étapes de la ménopause

À mesure qu'une femme se rapproche de la ménopause entre 40 et 45 ans, elle traverse différentes étapes qui sont les suivantes :

Périménopause ou préménopause

On appelle, préménopause (ou périménopause) la période qui précède l'installation de la ménopause, une femme peut affirmer qu’elle est en ménopause douze mois après la dernière menstruation. Elle se caractérise par une chute du taux d'hormones d'œstrogène et de progestérone, produisant des menstruations irrégulières, plus courtes ou très peu abondantes, et occasionnant d'autres symptômes.

La périménopause survient généralement 3 à 4 ans avant la ménopause, bien que dans certains cas, elle puisse commencer jusqu'à 10 ans plus tôt. Malgré la forte baisse des oestrogènes, une femme en périménopause peut toujours tomber enceinte.

Quels sont les signes et symptômes de préménopause ou périménopause

  • Modification persistante de la fréquence du cycle menstruel.
  • Les bouffées de chaleur touchent 75 à 85 % des femmes et commencent généralement avant l'arrêt de leurs règles. Il s'agit d'une sensation soudaine de chaleur qui débute généralement au niveau du visage, cou et de la tête, causer par la dilatation de petits vaisseaux sanguins sous la peau.
  • Seins douloureux.
  • Sautes d'humeur
  • Intensification des migraines qui surviennent juste avant, pendant ou juste après les règles.
  • On peut également souffrir de dépression, irritabilité, anxiété, nervosité, troubles du sommeil (tels que l'insomnie), perte de concentration, maux de tête et fatigue.

Ménopause

La ménopause est définie par l'arrêt définitif des menstruations et de l'ovulation, lorsque les menstruations deviennent erratiques, pour ensuite sauter un mois ou deux régulièrement, et finalement briller par leur absence durant une année complète.

Par conséquent, la femme n'est plus en âge de procréer et ne peut donc plus tomber enceinte. Les symptômes subis pendant la périménopause se prolongent souvent pendant la ménopause de manière plus prononcée, vu que les niveaux d'hormones ont considérablement baissé.

La postménopause

La postménopause est l'étape qui suit la ménopause. Habituellement, les symptômes qui sont apparus pendant la ménopause seront réduits au cours de ce cycle.

Cette phase durera le reste de la vie d'une femme et peut être détectée par un test sanguin qui détecte l'hormone folliculo-stimulante (FSH). Bien que les niveaux de l'hormone puissent varier, les niveaux de FSH sont généralement plus élevés dans la période post-ménopausique.

Ménopause précoce

La ménopause qui survient avant 40 ans est appelée ménopause prématurée. La ménopause qui survient entre 40 et 45 ans est appelée ménopause précoce. La ménopause précoce touche environ 5 % des femmes de façon naturelle. Les causes possibles d'une ménopause précoce et/ou prématurée sont, entre autres, les antécédents familiaux, tabagisme, traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie pelvienne contre le cancer, l'ablation des ovaires et/ou de l'utérus, les maladies auto-immunes et le syndrome de fatigue chronique.

Qu'est-ce que le climatère ?

Le climatère et la ménopause sont souvent confondus, cependant ce n'est pas la même chose. Le climatère est une phase de transition qui correspond au passage de la phase fertile de la femme à la phase infertile. Elle se situe généralement entre 45 et 65 ans, et constitue une étape de transition de nature involutive (périménopause, ménopause et postménopause), au cours de laquelle la reproduction, les menstruations disparaissent et certains changements psychologiques ont lieu, lesquels sont attribués à la diminution progressive de l'activité ovarienne.

woman simbolo

Quelles sont les conséquences de la ménopause ?

La ménopause correspond à l’arrêt du fonctionnement hormonal des ovaires, en particulier les œstrogènes. On dit souvent que les œstrogènes "protègent" la santé des femmes, et ceci est en partie vrai, car ils jouent un rôle important au niveau métabolique, au niveau du cœur, de la peau, etc.

Les principaux systèmes de notre corps qui pourraient être affectés par les changements hormonaux sont :

  • Taux de graisse (lipides) : le LDL, le mauvais cholestérol, est augmenté et le HDL, le bon cholestérol, est légèrement abaissé. Ce changement des taux de cholestérol peut affecter les fonctions cardiaques et cérébrales ainsi que la circulation sanguine. De plus, le métabolisme des graisses se déséquilibre et entraîne une accumulation excessive de tissu adipeux au détriment du tissu musculaire, altérant ainsi le poids.
  • L'appareil reproducteur : la paroi du vagin devient plus fine, plus sèche, et donc moins élastique. Les rapports sexuels peuvent ainsi devenir inconfortables.
  • La peau : la diminution des oestrogènes entraîne une diminution du collagène et de l'élastine, ce qui rend la peau plus fine, plus sèche et moins élastique.
  • Les os : la densité osseuse diminue et l'ostéoporose peut parfois survenir.
  • Système urinaire : La paroi de l'urètre s'amincit et l'urètre devient plus court, un risque plus élevé de voir survenir certaines pathologies urinaires chez les femmes.

Alimentation, bien-être naturel et ménopause

Bien se nourrir est essentiel avant, pendant et après la ménopause.

Il est important d'avoir une alimentation variée et équilibrée pour obtenir tous les nutriments dont votre corps a besoin, surtout parce que les changements de poids sont fréquents pendant la ménopause.

Pour cela, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin nutritionniste ou généraliste, en tenant compte des recommandations suivantes : consommer du calcium (sardines, brocolis, légumineuses), consommer plus de fer (poisson, œufs, légumes à feuilles vertes, noix), plus de fibres et de meilleure qualité (fruits, légumes, céréales complètes), éviter les aliments riches en graisses saturées, boire au moins 2,5 litres d'eau par jour, modérer les apports en sucre et en sel, limiter la consommation d'alcool, entre autres.

L'adoption d'un mode de vie sain, actif et propice à la pratique d'activité physique faciliterait une meilleure façon d'affronter la ménopause et contribuerait non seulement à réduire les dépôts de graisse et à augmenter la masse musculaire, mais aussi à maintenir le « bon » cholestérol HDL au niveau recommandé.

Solutions naturelles pour la ménopause

Les symptômes de la périménopause et de la ménopause s'installe progressivement après une période charnière, cependant, pour prévenir et atténuer ces manifestations, on suggère d'adopter plusieurs bonnes habitudes de vie qui peuvent réduire les troubles causés aux femmes :

  • Pour lutter contre les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, qui sont l'un des principaux symptômes, Il est recommandé de réaliser des exercices de respiration profonde et lente. De plus, agir sur les habitudes de vie évitera certains facteurs déclenchants comme le fait de passer beaucoup de temps dans des endroits très chauds et d'éviter les foules, consommer des boissons fraîches et des repas pas trop chauds ou épicés. Si une femme a déjà des bouffées de chaleur ou des sueurs nocturnes, il est recommandé de porter des vêtements amples et respirants.
  • Pour lutter contre les problèmes de sommeil et les sautes d'humeur, il est conseillé de suivre un horaire régulier et d'établir des priorités, en évitant les situations stressantes et d'introduire de bonnes habitudes et prendre 2 fois plus le temps de faire ce qui vous plaît. Pour maintenir une bonne masse osseuse, il est important de prendre du calcium et de la vitamine D, ainsi que de marcher ou d'être physiquement actif pendant au moins 20 minutes par jour.
  • Pour aider à réduire les effets de la sécheresse vaginale et de l'inconfort, l'utilisation de lubrifiants à base d'eau est recommandée.

L'huile d'onagre pour bien vivre la ménopause

L'onagre, l'allié naturel des femmes en phase de ménopause. L'huile d'onagre est obtenue à partir des graines d'Oenothera biennis, une plante originaire d'Amérique du Nord. Ses avantages sont dus à sa teneur en acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras oméga-6.

L'huile d'onagre est traditionnellement utilisée pour le syndrome prémenstruel (SPM) et les symptômes associés à la ménopause, tels que les bouffées de chaleur, la mastalgie (douleur mammaire), l'irritabilité, les sautes d'humeur, la peau sèche et le maintien de la masse osseuse.

Nous pouvons trouver sur le marché différents compléments alimentaires à base d'huile d'onagre, en capsules, ainsi que de l'huile d'onagre à ajouter directement à l'alimentation.

  Rèfèrences



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS