Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Comment éliminer les gaz intestinaux

Publié: 5 octobre, 2016 - Mise à jour: 1 mars, 2021 | 5'

Les gaz sont la principale gêne au niveau gastro-intestinal qui produit des effets négatifs sur notre santé.

Saviez-vous que notre corps produit plusieurs litres de gaz chaque jour ? Bien que nous disposions de mécanismes suffisants pour éliminer et absorber tout le gaz excédentaire, il arrive que le soi-disant « équilibre digestif » soit rompu.

Avant toute chose... Que sont les gaz intestinaux et pourquoi se produisent-ils ?

Les gaz sont un résultat normal de la nourriture que nous mangeons. La plupart des gaz produits dans l’intestin proviennent de l’air que nous avalons (aérophagie). Le gaz est également produit naturellement par les bactéries de la flore intestinale au cours du processus digestif.

Les aliments non digérés passent de l’intestin grêle au gros intestin. Une fois dans l'organisme, les bactéries produisent de l'hydrogène, du dioxyde de carbone et du méthane, qui par la suite seront expulsés de l'organisme.

Le météorisme est la forme sous laquelle les gaz se manifestent normalement. C’est alors qu’apparaissent les problèmes classiques de rétention de gaz tels que distension ou ballonnement abdominal, éructations, flatulences (expulsion des gaz du côlon), douleurs abdominales et contractions spasmodiques.

La plupart du temps, les gaz n’ont pas d’odeur. L’odeur provient des bactéries du gros intestin qui libèrent de petites quantités de gaz contenant du soufre.

Quels sont les symptômes liés aux gaz digestifs ?

La présence de gaz dans le système digestif est commune au processus de digestion, ainsi que leur élimination de l’organisme, soit par des éructations, soit par des flatulences.

La douleur dans la région intestinale que ressentent certaines personnes n’est pas due à une augmentation de la quantité de gaz dans l’intestin. Elle se produit généralement lorsque ces gaz sont piégés dans le tube digestif ou ont du mal à être évacués.

Les signes ou symptômes des gaz sont les suivants :

  • Éructations et/ou flatulences.
  • Douleur, crampes ou sensation de nœud dans l’abdomen.
  • Sensation de satiété ou de pression dans l’abdomen (inflammation).
  • Augmentation visible de la taille de l’abdomen (distension).

Il est important de souligner que le passage des gaz est normal, bien qu’il puisse être inconfortable ou gênant, cela peut rarement être le signe d’un problème médical grave.

Gaz intestinaux douloureux

L’augmentation des gaz ou la douleur qu’ils provoquent est généralement due à la consommation de certains aliments. Par conséquent, la modification des habitudes alimentaires peut réduire la présence de gaz ou de douleur produite par ce dernier.

Certains troubles du système digestif (tels que le syndrome du côlon irritable ou la maladie cœliaque) peuvent provoquer, entre autres signes et symptômes, une augmentation des gaz ou des douleurs produites par les gaz.

Comer gases

Qu’est-ce qui entraîne l’excès de gaz ?

Habituellement, les gens produisent plus de gaz après les repas en raison du début des mouvements intestinaux pour faire la digestion. En revanche, nous en produisons moins pendant notre sommeil.

De l’air est également avalé en mangeant et en buvant, ce qui entraîne la production de gaz. Normalement, l’air avalé est libéré en éructant, mais ce qui n’est pas libéré va dans l’intestin grêle ou le gros intestin, où il est libéré sous forme de flatulences.

Outre les repas, il existe d’autres situations dans lesquelles le corps est plus susceptible de produire des gaz. Certaines maladies telles que la constipation, tant aiguë que chronique, le côlon irritable, l’intolérance au lactose, la gastrite, l’ulcère gastrique ou la maladie de Crohn se manifestent également par une accumulation de gaz.

Gaz et grossesse

Les changements dans l’activité des muscles pelviens, qui contrôlent le processus d’élimination des gaz, peuvent déclencher la production de plus de gaz pendant la grossesse.

Ces changements peuvent être également dus à des chirurgies pratiquées sur le système digestif ou à un vieillissement naturel de l'organisme.

Adaptez votre alimentation : quels sont les aliments à ne pas manger pour éviter les gaz ?

Tout le monde sait qu’il existe de nombreux aliments qui, lorsqu’ils sont consommés, produisent des gaz. Ils ne produisent pas les mêmes effets sur toutes les personnes, certains seront plus susceptibles que d’autres de produire des gaz lorsqu’ils les consomment.

Généralement, certains légumes, légumineuses, boissons pétillantes ou gazeuses, sont les aliments qui produisent le plus de gaz dans le système digestif :

  1. Les légumineuses telles que les haricots, les pois chiches et les lentilles Également les fèves et les petits pois.
  2. Les légumes tels que choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles, laitues, chou blanc, artichauts, navets, bettes à carde, poivrons, concombres, asperges et épinards.
  3. Les aliments complets, qui fournissent de la fibre mais ne sont pas indiqués en cas de météorisme, comme les céréales, le riz et le pain complet.
  4. Les boissons gazeuses, en particulier le cola et la bière. Également le vin rouge.
  5. Les légumes tels que les pommes de terre, les radis ou les oignons crus.
  6. Les fruits tels que les raisins secs, les abricots, les prunes, les bananes

Bien que les aliments riches en fibres augmentent la production de gaz, ce composant est essentiel au bon fonctionnement du système digestif et des taux de glycémie.

Que faire pour éliminer les gaz ?

Si vous souffrez de troubles dus à une grande quantité de gaz intestinaux, vous pouvez commencer par améliorer votre alimentation et éviter les aliments plus problématiques décrits ci-dessus pour faciliter leur expulsion.

Il est également recommandé de boire beaucoup d’eau et d’éviter les boissons gazeuses et les produits laitiers si vous êtes intolérant au lactose ou si vous ne digérez pas bien le lactose.

Il est important de consulter votre médecin traitant si les gaz ou la douleur persiste pendant plusieurs jours, s’ils deviennent très intenses ou si les gaz ne sont pas expulsés naturellement.

Recommandations générales pour éviter les gaz

 

La modification de certaines habitudes au quotidien peut contribuer à réduire la formation de gaz intestinaux, comme :

  • Manger lentement, bien mâcher la nourriture avant de l’avaler et ne pas parler en mangeant.
  • Boire une petite quantité de liquide pendant les repas et choisir des boissons non gazeuses.
  • Faire une petite promenade après les repas.
  • Éviter de boire directement à la bouteille ou à l’aide d’une paille.
  • Éviter de mâcher du chewing-gum et de manger des bonbons.
  • Adopter un régime alimentaire équilibré, pauvre en graisses et en glucides.
  • Fumer peut également entraîner la formation de gaz en inhalant et en avalant de l'air en même temps que la fumée.

Comment expulser les gaz

Normalement, une personne se débarrasse de ses gaz par la bouche (éructations) ou par l’anus (flatulences) environ 20 fois par jour.

Les éructations sont généralement dues à un excès d’air expulsé du tube digestif. La plupart des éructations sont causées par l’ingestion d’un excès d’air, qui atteint rarement l’estomac.

D’autre part, les flatulences sont causées par l’accumulation de gaz dans l’intestin. Elles sont généralement causées par la digestion ou la fermentation d’aliments non digérés. Ils sont également produits lorsque le système digestif est incapable de décomposer certains aliments.



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS