Nous combinons la nature et la science pour prendre soin de vous

Tu perds tes cheveux ? Pourquoi ça arrive et comment l'éviter

Publicado: 24 novembre, 2020 | 6'

Lors du changement de saison, et plus particulièrement en automne, il est fréquent d'avoir l'impression d'en perdre plus que d'habitude. Cette situation déclenche un état d'alerte en nous qui nous fait douter si cela peut être normal ou non, par contre, si cela se produit de manière excessive alors il faudra prendre des mesures pour freiner cette chute.

Normalement, nos cheveux passent par trois phases : la croissance, le repos et la perte. Toutefois, la phase de la chute dure environ trois ou quatre mois et entraîne la perte d'une centaine de cheveux par jour en moyenne. Selon l'Académie Espagnole de Dermatologie et de Vénérologie, pendant cette dernière phase "l'automne", le bulbe ne fabrique plus de cheveu : le cheveu tombe, puis le bulbe se régénère pour permettre au cheveu de renaître.

Donc, il est tout à fait normal de perdre une certaine quantité de cheveux chaque jour, mais il existe un équilibre qui fait que ces cheveux soient remplacés et que cette quantité soit récupérée. Le problème apparaît lorsque ce cycle est déstabilisé, et cela peut se produire pour diverses raisons. Cependant, il est important de savoir que lorsqu'il s'agit d'un fait localisé et temporaire, il s'agit d'un processus réversible et donc, il existe une solution.

Mais pourquoi nos cheveux tombent-ils ?

L'effluve télogène est une chute anormale des cheveux en phase de repos. La Fondation Peau saine (La Fundación AEDV Piel Sana) indique que le problème apparaît normalement entre 3/4 mois, et survient parfois à la suite d'un événement stressant et que, une fois que la raison initiale qui l'a causé disparaît, la quantité de cheveux sera à nouveau normale.

Il est donc conseillé de découvrir la cause de la chute des cheveux afin de pouvoir agir en cas de besoin. Il existe certains facteurs qui interviennent dans ce processus et parmi les plus courants, on peut citer:

Composants génétiques.

  • Maladies.
  • Stress.
  • Carences nutritionnelles.
  • Altération des hormones.
  • Postpartum.
  • Effets secondaires de certains médicaments.
  • Vieillissement

Caida del cabello en mujeres

Les effets du climat et des saisons sur nos cheveux

La perte de cheveux est un processus naturel qui se produit avec une plus grande intensité à l'automne. Pendant l'été, le cuir chevelu subit certains changements face au rayonnement solaire, ce qui le rend plus abondant. De plus, l'exposition au soleil stimule sa croissance.

Mais en automne, les jours commencent à raccourcir et la lumière du soleil est donc moins présente. En outre, pendant cette période de retour aux habitudes quotidiennes, il est fréquent que vous soyez soumis à une période de tension et/ou de stress plus importante.

De plus, les changements de température qui se produisent entre le jour et la nuit sont importants et le froid extérieur et le chauffage interne font souffrir les cheveux. Ces facteurs contribuent par conséquent à la chute saisonnière des cheveux.

Le stress affecte-t-il la perte de cheveux ?

Le stress est l'une des raisons de l'effluve télogène, il affecte donc la chute des cheveux. En effet, un niveau élevé de stress ou d'anxiété altère notre corps, et affaiblit certains aspects du corps comme la peau.

L'une des façons de faire la différence entre la perte de cheveux due au stress par rapport aux autres types est que, dans ce cas, celle-ci se produit par une perte de densité dans toutes les zones de la tête, contrairement à celles qui génèrent des éclaircies dans certaines zones localisées. La perte de cheveux causée par le stress ne sera pas de manière soudaine, mais plutôt progressive.

L'une des façons de faire la différence entre la perte de cheveux due au stress par rapport aux autres types est que, dans ce cas, celle-ci se produit par une perte de densité dans toutes les zones de la tête, contrairement à celles qui génèrent des éclaircies dans certaines zones localisées. La perte de cheveux causée par le stress ne sera pas de manière soudaine, mais plutôt progressive.

Toutefois, bien que nous ne puissions pas éviter la chute pour cette raison, nous pouvons prendre certaines mesures qui permettront son rétablissement.

Grossesse et post-partum ou allaitement

La chute de cheveux pendant la grossesse est généralement nulle, car les cheveux sont généralement en période de repos en raison des changements hormonaux, ou suite à un accouchement provoqué par la baisse des oestrogènes. Toutefois, il faut savoir que cette période transitoire de chute de cheveux signifie que, lorsque les hormones se normaliseront, les cheveux tomberont dans les trois ou quatre mois suivant la naissance du bébé.

La American Pregnancy Association estime en effet que ce phénomène concerne 40 à 50 % des femmes qui ont été enceintes. De même, après un an environ, les cheveux retrouvent leur état normal ainsi que leur densité.

Quelles sont les vitamines et les nutriments à utiliser pour avoir de beaux cheveux ?

  • Vitamine C : ses effets antioxydants aident à allonger la durée de vie des cellules qui font pousser les cheveux, et contribue à la formation normale de collagène
  • Vitamine A : joue un rôle dans le processus de spécialisation cellulaire, tout en contribuant au maintien d'une peau normale.
  • Minéraux : comme le fer, le zinc, le cuivre ou le magnésium sont importants pour le maintien des cheveux.
  • Vitamine B : sa présence contribue au fonctionnement normal du métabolisme, en particulier au niveau des follicules pileux, grâce à la présence de différentes vitamines de ce groupe comme la B7 (biotine) ou la B3 (niacine) ou l'acide folique.

Bienfaits et vertus du zinc et de la biotine

Le rôle de ces deux nutriments est très important pour le maintien des cheveux. Le zinc et la biotine aident à équilibrer les activités métaboliques des tissus qui disposent de cellules à multiplication rapide, tels que les cheveux.

La biotine contribue au maintien normal des cheveux, et le zinc participe au métabolisme des protéines et des acides gras qui sont des éléments primordiaux dans la structure des tissus, y compris les cheveux. Pour ces raisons, l'assimilation de ces deux éléments à travers une alimentation équilibrée est décisive pour le bien-être des cheveux.

Le rôle du collagène

La protéine de collagène est présente naturellement dans l'organisme et joue un rôle fondamental dans la formation des tissus, mais sa production diminue au fil des ans.

Le collagène aide à nourrir, épaissir et protèger en profondeur les cheveux, ce qui leur donne un aspect plus sain et plus résistant.

Soigner votre alimentation pour éviter une perte excessive de cheveux

Il ne faut pas négliger les aliments riches en minéraux et en vitamines tels que ceux mentionnés ci-dessus, car une carence importante de certains éléments nutritionnels peut entraîner, non seulement une perte de force des cheveux, mais aussi une diminution de leur quantité.

Les fruits et légumes présentent de nombreux avantages, y compris pour les cheveux, en raison de leur richesse en vitamine C, comme le radis, les myrtilles, les épinards ou les oranges.

Manger du poisson est également très important dans ce cas. Les espèces riches en oméga 3 et en méthionine, comme le saumon ou l'espadon, contribuent à la structure et au métabolisme des follicules.

Les légumineuses et les fruits à coque participent également à la santé capillaire, car la teneur en fer de ces produits est importante. L'œuf, grâce à sa composition élevée en biotine, est un aliment idéal pour stimuler la croissance des cheveux.

Par contre, il faut éviter de consommer des aliments trop gras ou frits.

Et, non seulement le contrôle de la nourriture que nous mangeons est important, mais aussi les boissons. La consommation d'alcool et de caféine peut provoquer une déshydratation, qui peut entraîner une plus grande chute de cheveux. Cependant, vous devriez boire plus d'eau pour avoir de beaux cheveux.



DÉCOUVREZ LE CATALOGUE DE PRODUITS MARNYS